AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le roi des Singes, un conte très connu en Chine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
filziou
super astralien
super astralien
avatar

Nombre de messages : 171
Age : 38
Localisation : doubs
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Le roi des Singes, un conte très connu en Chine   Mar 30 Jan - 12:47

PREMIERE PARTIE

Il y a longtemps, en haut de le Montagne aux Mille Fleurs, il y avait un rocher magique, qui se cassa un jour et donna naissance à un oeuf de pierre. Et de l'oeuf sortit le Singe de Pierre, qui alla vivre avec les autres singes.

Un jour, les singes trouvèrent une cascade, et aucun d'entre eux n'eut le courage de passer derrière pour explorer, sauf le Singe de Pierre. Et il y trouva un pays merveilleux. Les singes vinrent y vivre et nommèrent le Singe de Pierre roi des singes, par reconnaissance. mais un jour, il s'inquiéta de la mort, et décida de partir en quête de l'immortalité.

Il voyagea pendant dix ans, et finit par arriver en radeau sur un rivage où vivait un sage qui connaissait le secret de l'immortalité, et il se fit accepter comme disciple du patriarche Sudobhi, qui lui donna le nom de Sun Wu-k'ung, le singe qui comprend la vacuité. Grâce à sa très grande intelligence, il apprit rapidement les secrets de Sudobhi, les soixante-douze transformations, et comment voler dans les airs sur les nuages, et enfin le secret de l'immortalité. Mais le singe se vantait de son savoir auprès des autres disciples, et un jour Sudobhi le chassa et lui interdit de faire savoir qu'il était son disciple.

Le singe s'en moquait bien. Il rentra chez lui sur un nuage et fit savoir à son peuple qu'il avait réussi. Puis il se rendit compte qu'il commençait à devenir vraiment puissant et commença à se préparer à la guerre, au cas où. Il alla voler des armes, mais si son peuple apprit à s'en servir, aucune ne lui convenait. Il décida d'aller prendre une arme magique au dragon qui vivait au fond du lac, et prit d'autorité un baton magique qui avait servi à niveler le fond de la mer et changeait de taille a volonté, et une armure complète. Le roi des dragons fut furieux et envoya une plainte au ciel.

Sun Wu-k'ung devint ami avec les chefs des démons et ils firent serment de fraternité. Mais un jour, il se réveilla dans le royaume de la mort. Il se plaint, disant qu'il était immortel et qu'il ne devrait pas être là. Comme on refusait de le laisser repartir en prétextant qu'on avait du confondre avec quelqu'un qui portait le même nom et qu'il fallait attendre le Roi de la Mort, il menaça les bureaucrates du royaume des morts et les força à le rayer de la liste des morts ainsi que tous ceux qui avaient un nom qui lui ressemblait, puis il retourna sur terre.

Le dirigeant du Ciel, l'empereur de Jade, reçut un jour les plaintes du roi des dragons et du roi de la mort concernant le roi des Singes, et il se facha. Mais l'un de ses serviteurs, l'Astre de la longévité, lui proposa plutôt de donner au roi des singes un poste mineur au ciel, afin de le calmer, de l'occuper et d'éviter une guerre. C'est ainsi que Sun Wu-k'ung reçut et accepta le titre de palefrenier céleste, qu'il pensait être très honorifique. Mais un jour, il apprit comme ce poste était bas et se révolta contre l'empereur de Jade. Et il demanda le titre de Grand Sage, l'Égal du Ciel.

L'empereur de jade, vraiment furieux cette fois, envoya contre lui le Céleste roi Li et son fils Natha. Et Li envoya son général, l'Esprit des Eclaircissements, mais le singe le vainquit sans peine, lui et toute son armée. Puis Natha y alla en personne, mais le singe le vainquit lui aussi, grâce à son bâton et à ses pouvoirs de transformation.

Ce fut encore l'Astre de la Longévité qui proposa un arrangement à l'amiable, c'est à dire créer un titre officiel de Grand Sage, Égal du Ciel, sans salaire mais sans obligations, pour faire plaisir au singe. Ce qui fut fait. Sun Wu-k'ung était très fier. Pour qu'il ne s'ennuie pas, on lui proposa de s'occuper des pêches de l'empereur de Jade, mais il les mangeait en cachette.

Un jour, la reine du Ciel voulut organiser un banquet de pêches, mais elle n'invita pas Sun Wu-k'ung. Il l'apprit alors qu'on venait chercher les pêches dans le verger et se mit en colère. Alors il entra en plein milieu du banquet sous une fausse identité, but une grande partie du vin et vola le reste, et, ivre, se goinfra d'elixir d'immortalité. Puis il se rendit compte de ce qu'il avait fait et que l'empereur de jade n'allait pas jtre content... Alors il rentra chez lui.

Cette fois-ci c'était la guerre, et les armées de l'empereur de Jade se battirent contre une horde de guerriers que le singe avait créés par magie, mais ne purent rien contre Sun Wu-k'ung lui-même. Alors Kuan-yin, déesse de la compassion, suggéra d'aller chercher Erh-lang le dieu de la vérité, pour combattre le roi des singes en combat singulier. Ehr-Lang était lui aussi maître des transformations, et il réussit à capturer le singe avec l'aide de Li, Natha, Kuan-yin, et du patriarche de la Voie.

Ils essayhrent de sissoudre le singe dans un four, mais comme il avait appris l'immortalité, rayé son nom de la lliste des morts et bu l'elixir d'immortalité, cela ne lui faisait pas grand-chose... Quand ils ouvrirent la porte, le croyant mort, il s'enfuit à nouveau, et cette fois-ci, Ehr-lang ne put le rattraper. Il fallut aller chercher Bouddha lui-même, qui emprisonna Sun Wu-k'ung sous la montagne des cinq éléments...


DEUXIEME PARTIE


Plusieurs centaines d'années plus tard, Bouddha s'inquiéta pour les hommes. Il avait dans son palais en Inde des rouleaux contenant des prières pour améliorer la vie des humains, et il demanda à Kuan-yin de trouver un moine pieux qui accepterait de faire le pêlerinage pour aller les chercher.

En chemin, Kuan-yin rencontra un monstre qui mangeait les humains dans les rivières, puis un cochon qui les attaquait avec son râteau, puis un dragon. À chacun elle promit le pardon s'ils aidaient le moine dans son pèlerinage et le défendaient contre les dangers. Elle nomma le monstre Sableux, le cochon Petit Cochon, et elle transforma le dragon en cheval pour transporter le moine. Puis elle arriva près da la montagne ou Sun Wu-k'ung était enfermé, et lui promit le pardon à lui aussi s'il accompagnait le moine.

Elle trouva un moine qui était le plus doux et le plus pieux qu'on puisse imaginer, et qui accepta sans hésiter d'aller chercher les écrits. Elle le nomma Tripitaka, qui était le nom des rouleaux qu'il devait rapporter. Il délivra le singe de sa montagne, et la première réaction de Sun Wu-k'ung fut de lui fausser compagnie, mais Kuan-yin avait donné à Tripitaka un charme qui lui permit de se faire obéir.

En chemin, ils arrivèrent près d'une montagne où vivaient des démons qui s'étaient promis de capturer Tripitaka pour le manger. Ils envoyèrent Petit Cochon en éclaireur. la première fois, il alla dormir et fit semblant de n'avoir rien vu, mais Sun Wu-k'ung s'en rendit compte. la deuxième fois, il y alla vraiment, et combattit Corne d'Argent, un des deux démons, avec son râteau. Ils étaient de force égale, mais Corne d'Argent appela à la rescousse beaucoup de petits démons qui firent Petit Cochon prisonnier.

Ne voyant pas Petit Cochon revenir, les autres continuèrent leur route, mais le démon Corne d'Argent réussit à se débarasser momentanément du roi des singes en l'ensevelissant sous trois montagnes, et il en profita pour capturer Tripitaka, Sableux et le cheval.

Deux petits démons furent envoyés avec une gourde et une bouteille magique : on pouvait y enfermer des gens et ils se dissolvaient. Ils avaient pour mission d'éliminer Sun Wu-k'ung, mais ce dernier leur vola les deux objets par la ruse et prit leur apparence pour entrer chez les démons. Ils étaient justement en train de se dire que pour attraper le singe ils auraient besoin de la corde d'or qu'avait leur mère, c'est pourquoi tout en l'invitant à venir manger de la chair de Tripitaka, ils lui demandèrent d'amener sa corde.

Sun Wu-k'ung s'y rendit à la place des messagers et transmit l'invitation, mais profita du voyage pour se débarasser de la vieille mère des démons, lui prendre la corde et emprunter son apparence. Mais Petit Cochon le reconnut à sa queue, qu'il ne pouvait cacher, quand il entra dans la pièce, et ne put tenir sa langue. Sun fut reconnu et pris, et on lui reprit les trois trésors qu'il avait volés aux démons, la bouteille, la gourde et la corde d'or.

Les démons réussirent même à l'enfermer dans la gourde. Mais grâca à ses transformations, il put leur faire croire qu'il était complètement dissous alors qu'en fait non, et il s'échappa ainsi. Puis il vola la gourde et y emprisonna lui-même Corne d'Argent. Il réussit aussi à reprendre la bouteille et la corde, et à voler l'éventail magique. Il ne restait à l'autre démon, Corne d'Or, que l'épée aux sept étoiles, mais il s'enfuit avec et commença à lever une armée de démons pour lutter contre le singe. Pendant ce temps, ce dernier libérait ses compagnons de route.

L'armée arriva bientôt, et Sun Wu-k'ung réussit à la vaincre et à emprisonner Corne d'Or dans la bouteille. Il avait maintenant les cinq trésors, mais c'est à ce moment que le Patriarche de la Voie arriva et lui demanda de les lui rendre.

Tripitaka, Sableux, Sun, Petit Cochon et le cheval continuaient leur route quand leur chemin fut barré par une montagne de feu. On leur dit que seul un éventail magique qui appartenait à un dieu pouvait éteindre ce feu, c'est pourquoi les habitants devaient adresse moult prières au dieu pour qu'il consente de temps en temps à éteindre la montagne pour que des plantes puissent pousser.

Sun demanda à Yaksha, la propriétaire de l'éventail, de le lui prêter, mais il avait jadis tué son fils et elle était très en colère contre lui. Ils se battirent, et à l'aide de l'éventail elles le projeta à plusieurs milliers de lieues. Mais il revint monté sur un nuage. Effrayée, elle lui laissa l'éventail.

Mais c'était en fait un faux qu'elle lui avait laissé, qui n'éteignit rien du tout. Sun Wu-k'ung se rendit alors chez Bison Puisant, le mari de Yaksha, pour voir ce qu'il pouvait faire. Ils se battirent mais aucun des deux ne pris l'avantage. C'est alors que Bison Puissant reçut l'invitation d'un roi dragon à manger, et il proposa à Sun de reprendre plus tard.

Le roi des singes accepta, mais aussitôt après, il vola le cheval de Bison Puissant qu'il avait laissé devant le palais, prit sa forme, se rendit chez Yaksha et en profita pour lui voler le vrai éventail, cette fois-ci.

Il pouvait maintenant passer, mais les démons n'étaient pas contents. Bison Puissant se transforma en Petit Cochon et en profita pour reprendre l'éventail. Puis ils se battirent pendant longtemps, Bison Puissant contre le roi des singes et Yaksha contre Petit Cochon, mais ils étaient de force égale et personne ne gagna. C'est alors que le Céleste roi Li et son fils natha arrivèrent : ils avaient été envoyés pour aider Tripitaka. Ils reprirent l'éventail et emproisonnèrent les démons.

Les pèlerins purent passer et atteinrent le Paradis Occidental qui était maintenant tout proche, escortés par Li et Natha. Là, les disciples du Bouddha leurs donnhrent les paniers d'écrits qui devaient sauver les humains, et ils rentrèrent chez eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SiB
astralien moyen
astralien moyen
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 36
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Le roi des Singes, un conte très connu en Chine   Jeu 1 Fév - 2:34

Ton article est super...


...long Wink

En plus c'est que la première partie yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malfaisants.darkbb.com
filziou
super astralien
super astralien
avatar

Nombre de messages : 171
Age : 38
Localisation : doubs
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Le roi des Singes, un conte très connu en Chine   Ven 2 Fév - 12:36

Et non la deuxième partie a été aussi mise musique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le roi des Singes, un conte très connu en Chine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le roi des Singes, un conte très connu en Chine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conte du dragon elfique
» Histoire de Korrigans/Conte breton
» Cendrillon/Conte de Charles Perrault
» Le conte devenant vrai: L'histoire (à écrire)
» "Le conte de l'autre et Amon"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'antre du savoir :: Crypt's Myth :: Mythologie - Légende-
Sauter vers: